Thoirette

Publié le par domrobhub

Vendredi 6 Décembre.

C’était Thoirette.

Un secret de polichinelle pour les cruciverbistes qui avaient répondu correctement aux définitions concoctées par Annie et Robert. Des définitions sans les mots pluie et brume et poutant c’est bien ce qui attendait les 26 volontaires au départ du village jurassien. Un sentier agréable, tapissé de feuilles mais aussi parfois encombré de branches qui imposent une gestuelle appropriée comme pourra le vérifier Céline entrainée soudain dans un effondrement. La neige résiste par endroits et c’est même un tapis blanc et glissant qui nous attend au mont Turgon (550m). Un village sans âme qui vive sinon un chien tirant désespérément sur sa chaine, à la sortie comme souvent un cimetière mais de …vieux tracteurs. A la Source nous attend le restaurant et une grande pièce lumineuse. Au loin le château de Conflans et plus près de nous sur un fil deux oiseaux qui jacassent, genre «  Moi j’ai dit à ma femme, bien qu’elle le nid, que je ne peux vivre sans ailes ». Le menu surprise est composé d’un gâteau de foie, d’un croustillant de poulet aux champignons et d’un gâteau au chocolat «  mimou » flanqué de son incontournable boule de glace à la vanille. La cuvée des Toqués ne monte pas à la tête et ne brûle pas les gosiers. Heureusement car Jean-Pierre, responsable incendie, a oublié l’extincteur ! L’animation est plutôt du côté de Bernard qui interviewe les participantes à l’aide d’un micro bien glandu mais rapidement flageolant pour finir sur les genoux, comme une banale serviette. A l’arrivée à Brou, comme un pied de nez, le soleil que nous a fui toute la journée éclaire le chevet de l’église.

L’égrafigneur.

Photos

Publié dans rscb

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article