Simandre - Abbaye de Sélignac - 10 2016

Publié le par domrobhub

Vendredi 21 octobre 2016.

Le temps est incertain au départ de Bourg et l’averse de pluie en cours de route n’est pas là pour nous rassurer.

Nous sommes quarante à nous retrouver le long de la voie communale proche de l’Abbaye de Sélignac (ou Sélignat), l’une des huit chartreuses qui ont été construites dans le département de l’Ain et dont certaines ont disparu.

Nous partons en direction de l’abbaye. Les premières gouttes de pluie commencent à tomber.

Nous longeons le mur d’enceinte du monastère et franchissons sans problème les sources. L’endroit est humide et le sol est légèrement boueux.

Nous montons vers Arnans, hameau de Corveissiat. En cours de montée la pluie nous oblige à mettre les capes ou à sortir les parapluies. Il fait assez chaud.

En arrivant à Arnans, la pluie cesse

Monique et Jean Pierre nous indiquent pour information le lieu du musée « Douce enfance » regroupant des objets de puériculture et des jouets anciens liés à l'enfance d'après-guerre.

Une idée de visite ultérieure pour les grands-parents avec leurs petits-enfants. ?

Après avoir admiré la vue sur la combe de l’extrémité du village, nous partons vers Cuvergnat. Après avoir fait « de la route » sur plus d’un kilomètre, nous empruntons un petit sentier assez étroit. Les branches sont chargées d’eau et il faut faire attention pour ne pas se faire mouiller.

Nous franchissons facilement quelques barrières à bestiaux, Daniel assurant la fermeture de celles-ci.

Nous reprenons la route avant Cuvergnat avant de nous engager sur un chemin qui monte vers le « Gollet de Chavannes » où nous faisons, notre pause « banane ».

Nous redescendons vers l’Abbaye par un chemin assez large et en pente régulière.

Randonnée agréable malgré la petite pluie du début de parcours.

Statistiques : 9.5 km pour 300 m de dénivelé.

Michel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article