Sermoyer

Publié le par domrobhub

            Sermoyer Sermoyer                                                               Entre dunes et rivières.

Peu après avoir laissé  la massive église de Sermoyer à son immuable destin nous arrivons sur le site préhistorique des Charmes. C’est en ce lieu qu’en 1861 l’abbé Nyd découvrit des silex remontant à plus de 10000 ans. Nous marchons dans ces dunes sablonneuses avant de déboucher dans un bois à l’écoute du geai des chênes, du pipit des arbres et de l’engoulevent d’Europe. Les botanistes seront plutôt attentifs à l’espargoutte, à la corynéphore ou à la teesdalie (pour plus de précisions voir Jocelyne) mais se satisferont en fin de parcours d’une belle clématite violette. Par une route goudronnée longeant la Seille nous parvenons au village bourguignon de La Truchère qui avec ses restaurants, son petit port et ses badauds (nous) a un côté touristique.  Ajoutez à cela un barrage et une écluse dont la belle, cachée dans sa maison de verdure, a la charge de faire passer les bateaux mais aussi, selon Jean-Pierre, les peines de cœur. Alors qu’au loin un bateau de croisière glisse  silencieux sur la Saône c’est entre la prairie fleurie et la vieille Seille empêtrée dans ses nénuphars que nous regagnons le centre du village sous le regard curieux des vaches auxquelles Daniel tel un sorcier parle aux oreilles. C’était la dernière petite randonnée de la saison mais nous pouvons faire confiance à Jean-Christian pour nous concocter d’autres  belles balades dès la rentrée. L’égrafigneur.

Statistiques ; 16 participants, 11 km.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article