les tours du 11 sept.

Publié le par domrobhub

Nous sommes six dont Martine, une nouvelle, à quitter la chapelle par le trajet habituel pour rejoindre Certines. Arrivés au Mollard sans cracher épais, nous sommes tout de suite au Pied de la côte que heureusement nous n’escaladons pas. Entre Salles et Tossiat nous enfilons les k-way car le temps s’est rafraichi mais nous ne faisons pas grise mine comme les tounesols à cette saison. A l’entrée de la voie verte Jacky et Josiane nous quittent pour rejoindre St Just et nous ne trainons pas en route car la pluie menace et elle nous rattrapera même à l’entrée des Vennes. Jacky

33, 700 km parcourus.

 

Pensant que le ciel serait plus dégagé du côté de Cras /Reyssouze (que certains, une minorité il est vrai, situaient dans la banlieue ouest de Bourg) un petit groupe de 5 cyclistes, aussi courageux qu’ inconscients prit en effet la direction de la Bresse croyant échapper aux caprices de Dame Météo.

Après une brève hésitation sur la route à suivre dans les faubourgs de Cras et après que Jean-Pierre nous ait fait justement remarquer que nous passions pour la 2ème fois devant un pré où paissaient tranquillement un âne et un bouc (langage qu’il maitrise parfaitement comme chacun sait) nous avons pu poursuivre notre périple en direction d’Etrez, puis Foissiat pour amorcer un repli stratégique car les gouttes, éparses au début, devenaient de plus en plus serrées.

S’il est vrai que si nous pouvions craidre une insolation lors de notre précédente sortie celle-ci est plutôt à mettre sous le compte de l’insolence de la météo…

De toute évidence, il en fallait bien plus pour saper le bon moral du groupe, arrivé bien trempé après une sortie de 53 km.  Bernard.

P1010720-copie

P1010722-copie

P1010724-copie

Commenter cet article