Le Suran

Publié le par domrobhub

De la préhistoire au TGV…

Comme d’habitude nous commençons par une montée mais aussitôt suivie d’une grande descente qui nous amène au hameau de Thioles qui s’enorgueillit de la présence sur ses terres d’un menhir de 3,8 m de haut. La légende raconte qu’au retour d’une veillée les fées plantèrent là leurs quenouilles dont l’une demeure encore, c’est ce menhir. Nous traversons le Suran à gué, celui-ci constitué d’énormes pierres remontant au Moyen Age. Juste après Banchin Robert conseille d’effectuer une nouvelle mue avant la montée vers Petit Corent, lieu où notre secrétaire, Marie-Christine, rédige ses comptes-rendus dans le calme et la sérénité. Nous lui laissons une trace rustique de notre passage sur le seuil de sa maison.

Il fait chaud lorsque nous atteignons le lieu de pique-nique judicieusement choisi par Robert en raison de la présence de majestueux troncs d’arbres qui procurent une assise confortable. Du muscat de René au blanc de Jacky en l’honneur de Marie aux liqueurs digestives de Robert et Léon le temps et le liquide s’écoulent agréablement, certains se laissent même aller à une cabriole. A croire que les menaces de quelques uns de partir à Attignat au prochain mercato ont été entendues et sont redoutées. Le départ est joyeux et le chemin bien agréable pour rejoindre Racouze, en contrebas on peut y voir la vallée de l’Ain et plus précisément Cize avec son barrage, son viaduc et sa voie d’évitement qui bientôt verra les TGV s’y croiser. La croisade elle se poursuit via Grand Corent, Curfin et les Feuilles avant de remonter vers les crêtes (pas celles des coqs) . Mais auparavant nous traversons la belle forêt de la Rousse tapissée d’anémones sauvages et de  coucous  mais dissimulant jalousement ses morilles. Partis vingt-trois nous revenons vingt-trois à Montmerle y compris Colette, enrôlée par Liliane et apparemment ravie de sa première randonnée. Comme souvent lorsque nous sommes dans le secteur c’est à Jasseron dans la salle basse que nous nous lestons de notre menue monnaie contre quelques boissons fermentées.

L’égrafigneur.

 

 P1000146

MONTMERLE 010

DSCF0777

le Suran 008

le Suran 011

MONTMERLE 013

le Suran 016

le Suran 018

le Suran 023

le Suran 021

le Suran 025

le Suran 027

le Suran 030

le Suran 032

P1000157

Publié dans rscb

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article