Béréziat

Publié le par domrobhub

 

La Bresse pour commencer.

Souvent la rentrée est l’occasion de réviser les fondamentaux, ce fût le choix de Dominique en fixant le premier rendez vous de la saison à Béréziat dans la Bresse profonde «  après c’est le pétrole » dira-t-il. Après avoir laissé derrière nous l’église et son clocher aux tuiles vernissées nous sommes tout de suite au milieu des champs de maïs et de colza et plus rarement de millet. Le rythme  est lent mais il faut laisser le temps aux pieds, encore hier en éventail, de se réhabituer progressivement à l’enfermement et à la contrainte. Nous faisons une pause sur un pont sous lequel sommeille un cours d’eau tapissé de nénuphars et à proximité d’une vieille bâtisse en torchis qui résiste au temps. Il est vrai que si n’avions croisé quelques troupeaux de bovins et un élevage de dindes nous aurions pu penser nous mouvoir dans un univers figé dans l’atmosphère ouatée de cette fin d’été. Une fin d’été que quelques colchiques échappés d’un pré et au grand désarroi de Jean-Pierre semblent précocement annoncer. Mais faut il croire aux chansons comme aux «  sénégougues » ces fées qui parait-il hantaient jadis ces lieux poussant des cris, tels des miaulements ou des jappements et jusqu’au son de la vielle. Juste le temps de se désaltérer et de regagner nos carrosses et notre monde rationnel et sérieux qui laisse bien peu de place à l’originalité et au pittoresque et là les colchiques n’y sont pour rien !  L’égrafigneur.

Statistiques  10 élèves, 13 km, dénivelé de la mer morte.

PICT0022

PICT0001

PICT0002

PICT0004

PICT0005

PICT0006

PICT0007

PICT0009

PICT0010

PICT0011

PICT0016PICT0018PICT0012

PICT0019

PICT0021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article