La Balme les Grottes - Randonnée pédestre - octobre 2019

Publié le par domrobhub

Vendredi 25 octobre 2019.

C’est sous le soleil, avec un léger vent du nord, que nous nous retrouvons à 35 sur la place de la Mairie à La Balme les Grottes.

Nous partons à 10h00 précises avec un arrêt près de l’entrée de la grotte et sa chapelle. Le petit ruisseau qui part de cette grotte alimente un vaste lavoir, un peu en contrebas, dont les pierres sont particulièrement imposantes.

Nous partons en direction de Suptilieu situé sur le plateau, 200 mètres en dessus de nous. La montée est assez raide. Heureusement le sol n’est pas trop humide et nous faisons notre première pause hydratation sur le sommet. Rapidement nous passons sur des zones d’extractions de pierres. Ce plateau calcaire de l’Isle Crémieu a été exploité dès 1740. Cette pierre dite de « Villebois » est l’un des calcaires les plus durs d’Europe. Il n’existe, en effet,  pas de différence notable entre les pierres de Villebois, Sault Brénaz, Montalieu, Porcieu et Parmilieu. Au 19ème  siècle nous trouvions 30 carrières en activité avec 200 tailleurs de pierre sur Parmilieu. Le paysage et le bâti, tout au long de la randonnée, en seront le témoignage.

Après le lieu-dit « La Montagne » nous passons par l’impasse du Suet avant d’arriver au chapit du Mont Cornu.

Il est l’heure de faire la pause méridienne.

L’après-midi nous suivons le « sentier des Bigues » sur plus de 5 km. En premier nous passons dans le bourg de Parmilieu, sa bascule condamnée par des plots et son église du 12ème siècle exceptionnellement ouverte. Puis nous arrivons au hameau de Senin avec son lavoir alimenté par un aqueduc, vraisemblablement gallo-romain, provenant du « puits Jacob » en réalité une faille dans la roche calcaire. Charnoz, autre hameau avec des maisons typiques avec les toits possédant un coyau vestige des toits en lauzes et des ouvertures sur la partie haute servant à alimenter, en feuilles de mûriers, les vers à soie.

Le chemin nous conduit à la carrière Gonin, la dernière en activité dans le secteur des Brosses que nous surplombons avant de retrouver des chapits puis l’ancienne magnanerie  à l’entrée de Pressieu. Le suet de ce hameau est en partie couvert par du bois.

Nous suivons la côte de Corbeille avant de redescendre sur La Balme les Grottes.

Très belle journée avec un temps idéal.

Statistiques : 16.7 km pour 405 m de dénivelée.

Michel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article