Simandre - Randonnée - 02 2018

Publié le par domrobhub

Vendredi 09 février 2018 - Simandre/Suran  - Abbaye de Sélignat

C’est à 12 que nous partons de la Chartreuse de Sélignat pour une rando dans la brume.

Abbaye fondée en 1211, entourée de 180 ha de forêts, elle fut brûlée en 1636 et reconstruite fin du 17ème siècle. Les Chartreux, dont le fondateur est Saint Bruno (1030-1101) sont chassés par la tourmente révolutionnaire et la rachètent en 1866. Ils y restent jusqu’en 1901. A cette date l’Abbaye est transformée en hôtel puis en hôpital pendant la première guerre mondiale. Puis la propriétaire en fait don à l’ordre afin que les moines s’y réinstallent jusqu’en 2009.

La Chartreuse ne se visite pas.

Aujourd’hui des laïcs proposent des séminaires « dans le silence des Chartreux ».

Après une ascension assez raide, Maryse (qui fait son apprentissage d’animatrice) prend la carte en main.

Nous longeons la crête entre Arnans et Cuvergnat. Dommage !!! Nous aurions pu admirer les Monts du Mâconnais à gauche ainsi que la chaîne du Mont Blanc à droite.

Bernard Tfait une découverte insolite ! Petite pause à Cuvergnat sur la place du village. Grande descente qui augure d’une belle remontée avec la découverte d’une borne géodésique.

Puis repas bien mérité et ensoleillé à La Chana.

Nous reprenons rapidement la rando : les jambes sont un peu lourdes !

Les tracés ayant été distribués à 5 personnes, autant d’itinéraires distribués, autant d’avis proposés !!!

Il a fallu trancher et par malchance, le choix final s’est avéré le plus périlleux.

Après avoir « farfouillé » dans les taillis et s’être copieusement fait mouillés, c’est avec soulagement que l’un des nôtres et non des moindres (futur animateur) nous remet sur le bon chemin.

Puis Bernard R remplace le bonnet qu’il a perdu dans les buis !

Maryse fait le point sur la carte à Marcia puis avant l’arrivée à Arnans.

Point de vue au pied de la Croix sur la Chartreuse et retour aux voitures.

Nous retrouvons notre réconfort habituel à Jasseron.

Statistiques : 18 km et 520 m de dénivelée.

Véronique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article