Montracol 10 2014

Publié le par domrobhub

A l’assaut du Montracol.

Bravant les dernières brumes matinales nous sommes trente-cinq à nous élancer dans les rues de l’ex village de Monte Raculfo. Nous suivons d’abord la route qui s’enfonce parmi les champs de maïs puis qui traverse une forêt nous apportant un peu d’ombre car le soleil a enfin percé. Il fait d’ailleurs joliment miroiter l’étang de Briolet que nous longeons avant d’arriver au lieu-dit de Biclos dont l’unique maison se pare d’une belle mais fausse cheminée sarrazine. Mais c’est un tas de sable et un vrai qui obstrue le sentier et nous oblige à l’escalade en gestes mal assurés, la fréquentation des bacs à sable nous étant depuis longtemps étrangère.Toujours est-il que le dénivelé vient brusquement de passer à…62m ! Remis de nos émotions nous poursuivons par un chemin de traverse bosselé de taupinières qui nous amène à un plan d’eau aménagé où nous prenons des forces. (les bananes ne sont pas encore de saison) Ici pas de bergère ni de moutons mais quand même un petit patapon qui, effrayé de notre arrivée, quitte la berge d’un vol lourd. En plusieurs vagues nous traversons la route de Neuville pour arriver à La Biarde lieu regroupant quelques bâtiments dont une porcherie joliment restaurée et sous la surveillance d’un troupeau d’oies. D’autres, sauvages celles-ci, ou des bernaches, en formation de vol en V passent dans le ciel se dirigeant vers le midi, la méditerranée ( je connais mon Delpech sur le bout des ailes) Au bois Comté des génisses toutes émoustillées de voir passer un troupeau sans chien, ni berger, se pressent contre la barrière, leur seul pis à lait de manifester leur soif de liberté. Plus loin nous côtoyons les pur-sang des Ecuries de Palordet qui eux au contraire sont entrainés et apparemment bien affutés pour sauter les barrières. Pour nous aussi l’écurie n’est pas loin et peu après le quartier de « Chantoiseau » nous atteignons, dans un ultime battement d’ailes, le Montracol.

Après une période d’inactivité j’ai retrouvé avec plaisir la randonnée, son noyau de fidèles mais aussi des personnes nouvelles qui apportent chaque année du sang neuf à la RSCB. Bienvenue à elles.

L’égrafigneur.

Statistiques ; 9 km, 62m de dénivelé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article