Mercantour

Publié le par domrobhub

Séjour d'une semaine dans le Mercantour.

"Nous partîmes à 13 un vendredi 13, bon pied, bon œil" !

Après un long mais magnifique trajet en voiture (Briançon, col de Vars, col de la Bonette ...) nous sommes bloqués à 4km du gîte de Saint Dalmas par un terrible orage de grêle.

- Néanmoins optimistes, le lendemain matin, départ à 7h30 de la Roche direction la Vacherie de Millefonds (2016m). Nous choisissons un terrain abrupt mais ensoleillé pour le pique-nique qui se termine brutalement à cause d'un ciel très menaçant. Nous nous engageons rapidement dans la descente du vallon de Bramafan (impressionnant couloir d'avalanches) très vite surpris par un orage violent. Ces frayeurs passées, de retour au gîte, nous apprécions l'apéro au champagne offert par Aline et Robert à l'occasion de leur anniversaire.

- Le lendemain, l'incertitude de la météo nous conduit à privilégier la visite de magnifiques villages : St Martin Vésubie, Venanson, Belvédère, Roquebillière, Le Boréon, La Roche et en soirée l'église particulière de Saint Dalmas édifiée en l'an mil et classée. Soirée encore agrémentée par l'apéro re-champagne pour les anniversaires de Carmela et Véronique.

- Après une nuit réparatrice, en route pour le Caïre Gros (2087m). Départ du gîte à pied, montée très raide, passage du col du Varaire puis le col des 2 Caïres. Le pique-nique au col de La Madeleine est agrémenté par un feu de bois. Poursuivant notre ascension vers le Mont Viroulet, nous sommes arrêtés par un impressionnant troupeau de moutons (1 millier de bêtes). Notre journée se termine autour de la raclette appréciée de tous.

- Le 4ème jour, nous prévoyons de grimper jusqu'au col de La Valette des Adus (2356m) depuis Le Boréon. Nous amorçons sans difficulté la montée jusqu'à ce que d'importants névés nous empêchent de poursuivre notre rando. Toutefois un "trailer" nous remet sur le bon chemin et nous atteignons le lac des Adus sous un ciel menaçant ! Nous profitons de la terrasse abritée d'un refuge pour déjeuner au sec. Malheureusement, c'est encore sous un orage de grêle que nous entamons la descente par un chemin escarpé et très glissant. Pour nous remettre de nos émotions, une halte dans un bar au bord du barrage du Boréon nous permet de déguster un vin chaud (recette italienne).

- Lassés de l'humidité et de la fraîcheur, nous décidons de partir vers le sud. Après une heure de voiture, nous arrivons à Saint Jeannet sur les hauteurs de Nice. Soleil, chaleur, odeurs de lavande et de thym et vue imprenable sur le Golfe d'Antibes et la Baie des Anges. Un spectacle à couper le souffle nous est offert par un funambule avançant pieds nus sur un câble tendu entre deux baous. Le pique-nique en plein soleil face à la mer réchauffe les cœurs et les corps. La visite du village très typique de St Jeannet termine agréablement la journée.

- Le dernier jour nous conduit sur le chemin du col de Fenestre (2474m). Dès le départ, troupeaux de chamois, marmottes et fleurs très variées nous accompagnent dans notre ascension. A 2266m, les rives du lac de Fenestre, gelé mais rutilant sous le soleil, offrent un lieu de pause-repas féérique ! Malgré la présence de nombreux névés, nous avons, contre toute attente, atteint le col (frontière entre la France et l'Italie). Au retour, visite de la très belle Chapelle de la Madone de Fenestre.

Riche en événements, ce séjour a été aussi l'occasion pour certains d'élargir leur vocabulaire !!!

En effet, le soleil a permis de dépailler les cardons. Certains, après avoir pénéqué ont dû abader au risque de s'agoyer au cours d'un repas.

Véronique/Liliane

Commenter cet article